Bernard Cazeau
ACCUEIL
Votre sénateur
Le département
Rencontrer votre sénateur
L'équipe
Agenda
Espace élus
Bernard Cazeau Retour à l'accueil
Accéder au site du Parti Socialiste
Accéder au site du Sénat
Bernard Cazeau
Contacts Bernard Cazeau
Monsieur Bernard Cazeau est Sénateur de la Dordogne depuis septembre 1998. Elu Conseiller général du canton de Ribérac, il l'est depuis 1976. Le 28 avril 1994, Monsieur Bernard Cazeau a été désigné Président du Conseil Général de Dordogne.
Bernard Cazeau
Bernard Cazeau
Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française Vos questions Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française Les rapports Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française En images Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française Liens Délégation Socialiste Française
Délégation Socialiste Française
Bernard Cazeau
lundi 21 avril 2014
Vous êtes dans Actualités Info nationale

12.02.2013
Ne pas accepter la dissolution du plan européen d'aide aux plus démunis.

Monsieur Liberto Iguacel,

J’ai bien reçu votre courrier daté du 19 décembre 2012 et je vous remercie de m’avoir transmis l'inquiétude des bénévoles périgourdins de la Croix-Rouge, des Restos du cœur, de la Fédération des banques alimentaires et du Secours populaire sur l'avenir du plan européen d'aide aux plus démunis (PEAD).En Dordogne, un habitant sur six subsistait en 2012 avec moins de 956 euros par mois.


Sur les 480 millions d’euros dotant le PEAD en 2011, 72 millions ont été redistribués dans l’Hexagone, soit environ 130 millions de repas. Par ailleurs, il assure sa mission avec un coût de cinq cent millions d'euros, représentant seulement 1 % du budget global de la politique agricole commune. Pourtant, à la suite des pressions exercées par les pays communautaires les plus riches,la Commission européenne a souhaité mettre fin au PEAD en début 2014 par la non-reconduction de sa ligne budgétaire. Cette décision doit être confirmée par le Parlement européen au printemps 2013.

Dans la situation actuelle de crise économique et sociale et alors que près de 20 millions de personnes vivent, dans les pays de l'Union, en-dessous du seuil de pauvreté, les incertitudes nées des blocages apparus au cours des discussions budgétaires du Conseil européen de Bruxelles, les 22 et 23 novembre 2012, ont suscité la consternation de l’ensemble des parlementaires. Sans la mise en place rapide d'un nouveau dispositif suffisamment doté, nous savons que les associations courent le risque de ne plus être en mesure de poursuivre leur mission d'aide et d'assistance, alors même que l'Union européenne a affiché son objectif de réduire la pauvreté de 25 % à l'horizon 2020. En Dordogne, les associations perdraient près d'un tiers de leurs ressources, alors que les demandes ne cessent d'augmenter.

La défense du plan européen d'aide aux plus démunis (PEAD) est une priorité du Gouvernement. Il mettra tout en œuvre pour en assurer la pérennité. Le Président de la République a ainsi réaffirmé en décembre dernier sa volonté d’obtenir un maintien de l’enveloppe consacrée à l’aide alimentaire européenne dans le budget 2014-2020 de l’Union Européenne. Le ministre chargé des affaires européennes ainsi quela ministre chargée de la Lutte contre l’exclusion s'emploient à mobiliser leurs homologues européens, mais aussi les institutions communautaires, au premier chef le Parlement européen, pour trouver une solution le plus rapidement possible.

Demeurant à votre disposition,

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de mes salutations distinguées.

Bernard CAZEAU

Sénateur de la Dordogne


 Envoyer  Imprimer   Retour  
Accès au mode texte
Bernard Cazeau Hemicycle / eZ publish © Inovagora Bernard Cazeau Bernard Cazeau Plan du site Bernard Cazeau Mentions légales Bernard Cazeau Webmestre Bernard Cazeau Crédits Bernard Cazeau Bernard Cazeau